D’où vient le vin de Clairet ?

d'où vient le vin clairet.

Entre le rosé et le rouge, le vin de Clairet est un vin bien particulier de la région Aquitaine et plus particulièrement Bordeaux. Très longtemps boudé par le consommateur et le vigneron, ce n’est que récemment que ce dernier refait surface. 

Le Clairet ou le vin du vin

Comme tu le sais sûrement la vinification n’est pas une invention récente. 💁‍♀ 

Par les historiens et archéologues, nous savons que le vin a toujours existé, de la préhistoire à aujourd’hui. En effet, des traces de raisins beaucoup trop mûrs et ayant fermentés ont été retrouvées et la preuve de la consommation de ces derniers par la population est aujourd’hui plus que faite. 

Alors pourquoi affirmer que le Clairet serait-il le vin du vin? Pour cela, il faut remonter au mariage d’Henri II et Aliénor d’Aquitaine. À l’époque de la grande alliance entre la France et l’Aquitaine. En ce temps, le monde aimait les vins de la péninsule Ibérique aux aspects épicés et tanniques. Alors, pour se démarquer, la région Bordelaise décida de proposer un vin plus léger, gouleyant et gourmand aux arômes de fruits rouges et de fleurs bien marqués. Il deviendra très vite la norme en Angleterre grâce ou dû à cette union. 

Bordeaux où la pierre angulaire du marché du vin ? Bordeaux restera par la suite le port d’échange des vins et plus particulièrement pour les grands marchands Anglais et Hollandais. En effet, il s’agira d’un point « charnière » pour le vin de Clairet jusqu’au XIXè siècle où l’on marquera la transition entre vin ancien et vin moderne.🚢

Comme toute mode cyclique, la coutume voulait que le vin rouge soit assez léger et peu teinté servant de fonction « d’eau ou de boisson hygiénique ». Elle se tournera peu à peu vers une recherche de vin plaisir et à caractéristiques fortes. Le vin s’épaissie, se colore et les arômes boisés et épicés refont surface pour donner les vins de Bordeaux actuels comme nous les connaissons. 

Puis, avec le temps le Clairet de Bordeaux deviendra désuet, considéré comme de la piquette et du mauvais vin.

Aujourd’hui, et depuis 1950 (création de l’aop), nous voyons d’excellents viticulteurs remettre la main sur cette vinification pour en faire des vins “goûtus”, amusants et frais.

À toi de découvrir maintenant ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}