Err

Le vin est-il paléo?

Le vin est-il paléo?

J’entends souvent autour de moi des phrases comme : « C’est bon le vin c’est paléo », « le vin c’est végan, tranquille » . Alors mythe ou réalité? Vous avez bien compris avec modération le vin est au cœur de beaucoup de mes conversations.

Et oui mes petits bouchons, aujourd’hui, je vais vous parler du régime paléo. Alors en quoi le vin peut-il faire parti de cette alimentation?

 Qu’est-ce qu’être paléo ?

C’est manger comme nos ancêtres de l’ère paléolithique. Ne manger aucun produit transformé par l’Homme. 
Et le vin dans tout ça ?
Ni détoxifiant naturel, ni éliminateur de graisse, il est aujourd’hui transformé par l’Homme, alors pourquoi continuons-nous de dire que le vin est paléo. Par plaisir ? par gourmandise ? Pouvons-nous donc l’associer à notre vie paléo ? (Vous avez hâte de savoir, je le sens bien…)

"autorisés"

•   Les viandes maigres, les volailles, les poissons et les fruits de mer, ainsi que les œufs.
•   Les fruits et les légumes pauvres en amidon.
•   Les noix et les graines (graines de tournesol, amandes, etc.).

"avec modération"

•   Les huiles pressées à froid.
•   Les avocats.
•   Le thé, le café et les boissons alcoolisées.
•   Les fruits séchés.

"à supprimer"

•   Les produits céréaliers.
•   Les légumineuses
•   Les produits laitiers.
•   Les produits transformés ou en conserve.
•   Les légumes riches en amidon (pomme de terre, manioc, igname, etc.).
•   Les viandes grasses.
•   Les aliments salés.
•   Le sucre.
•   Les boissons gazeuses.

 Alors le vin ?

 « L’alcool, un héritage préhistorique

Selon Robert Dudley, un chercheur de l'université du Texas (Austin), l'alimentation de tous les primates frugivores (y compris les hominoïdes) depuis 40 millions d'années est caractérisée par la consommation de fruits mûrs, qui renferment un peu d'éthanol (environ un 1 %). La compétition pour ces fruits est intense chez les primates, car un fruit mûr est sensiblement plus riche en micronutriments et les individus qui en mangent régulièrement résistent mieux que les autres aux infections et aux maladies. La sélection naturelle a probablement favorisé les primates qui décelaient l'odeur de l'alcool et l'appréciaient… en petite quantité. Il faut noter, en effet, que les primates évitent les fruits trop mûrs, pas assez sucrés et trop alcoolisés. Première conclusion : si l'alcool à dose régulière et modérée était néfaste à la santé, nos ancêtres amateurs de fruits mûrs n'auraient pas eu d'avantage sélectif sur leurs congénères. Deuxième conclusion et non des moindres : nous sommes probablement génétiquement faits pour consommer cet alcool au repas, et non en dehors. » http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/lalcool-est-il-paleo-2293



Mes petits bouchons, le vin ROUGE avec parcimonie fait parti des boissons dites paléo. Bourré d’antioxydant et déjà consommé à cette époque de l’humanité. Nous pouvons en conclure qu’il regroupe les critères dits paléo.

Si vous souhaitez consommez d’autres boissons alcoolisées que le vin ou des cocktails considéraient les comme un « cheat meal » … pensez qu’il est bon de temps en temps de transgressez les règles et de se faire plaisir les amis.

Vinicolement Vôtre,
Maureen Philibert, Les Petites Bouteilles


Rédigé le  15 déc. 2016 10:27 dans Vinles accords mets et vins  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site